Rechercher dans le catalogue

Recherche avancée dans le catalogue Nouveaux livres italiens

Skip to content Skip to footer

Petite histoire du marque-page

Qu’est-ce que vous utilisez pour marquer la page de votre livre lorsque vous arrêtez momentanément de le lire? Avez-vous déjà fait attention à l’objet (billet de métro, fleur séchée, ruban en soie…) qui vous permet de retrouver le point où vous vous étiez arrêté de lire? Il existe tout un monde entre un marque-page d’urgence (comme corner la page, une habitude classique mais décriée) et un marque-page de valeur, considéré comme une pièce de collection. Un monde non seulement plein de curiosités méritant d’être classifiées mais méritant également une considération presque philosophique, et ce n’est pas peu dire ; l’auteur en effet – Massimo Gatta, un expert des aspects paratextuels du livre – décrit le marque-page comme «un élément philosophique avant même d’être matériel ». Un essai limpide et précieux, jamais pédant, dont la perspective historique détaillée, le vaste ensemble de notes et la riche bibliographie en font un outil précieux et très rare pour approfondir le sujet.


Gatta Massimo

Massimo Gatta (Naples, 1959) est bibliothécaire à l’Università degli Studi du Molise. Spécialiste de l’histoire du livre du XXe siècle, de typographie privée, bibliographie, graphisme professionnel, histoire du papier, histoire de la librairie, histoire de la bibliophilie et des aspects paratextuels du livre. Il a organisé de multiples expositions bibliographiques consacrées à ces différents domaines.