Rechercher dans le catalogue

Recherche avancée dans le catalogue Nouveaux livres italiens

Skip to content Skip to footer
2 mars 2022

Voyage en Italie: Milan (et Gênes), Book Pride. Entretien avec Raffaele Riba.

Auteur:
Laura Pugno

Viaggio in Italia (à travers les prix et les festivals) raconte l’histoire de notre pays à travers des entretiens avec les organisateurs et les protagonistes des principaux festivals et événements littéraires italiens. Sur https://italiana.esteri.it/italiana/ et sur www.newitalianbooks.it

Dans ce deuxième épisode, nous nous arrêtons à Milan où, après une édition numérique en 2021, Book Pride, la foire nationale des éditeurs italiens indépendants, revient du 4 au 6 mars dans les nouveaux locaux de SuperStudio Maxi, situés près de via Famagosta. La direction de l’écrivain Giorgio Vasta est relayée par un jeune collectif, composé de Federica Antonacci, Anastasia Martino, Raffaele Riba, Federica Principi et Alice Spano. Le thème de l’édition 2022 est « Multitudes », décliné en quatre sections: Alliances, Proximité, Vivre tout de tous les côtés, Dédicaces. L’interprétation graphique du thème est confiée à l’artiste de roman graphique Antonio Pronostico. Par le passé, Book Pride a collaboré avec divers instituts culturels italiens, notamment à Tokyo et à Melbourne.

Raffaele Riba répond à nos questions:

Comment est né Book Pride et comment se développe-t-elle?

Book Pride est né en 2016 grâce à un groupe d’éditeurs indépendants avec l’idée de créer un événement autofinancé consacré à ce secteur. C’était une nécessité: l’édition indépendante est souvent composée de petits groupes de personnes, passionnées et tenaces, qui créent une marque unique et non intégrée verticalement en faisant des recherches en Italie et sur les catalogues étrangers; une sorte d’artisanat de l’édition: ils avaient besoin de leur propre espace au-delà des grandes foires qui existent déjà sur le territoire italien. Aujourd’hui, grâce aussi à des initiatives comme la Book Pride, le marché de la lecture indépendante occupe une tranche de près de 50% de l’ensemble du marché.

Au fil du temps, Book Pride s’est également enrichi d’une édition d’automne dans la ville de Gênes, grâce à la collaboration avec le Palazzo Ducale.

Depuis ses débuts, Book Pride s’efforce de consolider un projet fondé sur un équilibre entre le format de la foire et les ambitions du programme, en ajoutant aux nombreuses présentations des exposants son propre programme endogène, qui tourne autour du thème choisi chaque année. L’édition 2019 à Milan a connu un tel succès auprès du public et de la presse, mais aussi auprès des éditeurs, que l’édition 2020 Book Pride (si elle avait eu lieu) aurait accueilli plus de 200 éditeurs avec un programme total d’environ 350 événements (les présentations des éditeurs, le programme endogène et le programme OFF). Malheureusement, la propagation de la pandémie de Covid 19 a contraint l’organisation à annuler l’événement de Milan moins d’un mois avant l’ouverture. La pandémie se poursuivant, Book Pride a décidé de faire une pause d’un an pour renforcer sa structure et revenir en 2022 avec de nombreuses nouveautés. Dans ce nouveau cadre, la manifestation se propose d’acquérir un statut stable en tant que foire de l’édition dans la première partie de l’année à Milan et de poursuivre sa croissance à Gênes dans la seconde partie de l’année, en maintenant son attention sur la grande variété offerte par le secteur de l’édition indépendante.

Quel rapport votre manifestation entretient-elle avec la ville et le territoire?

Le rapport avec le territoire, dans les villes de Milan et de Gênes, est essentiel.

Au cours de l’évolution décrite ci-dessus, la Book Pride a tissé des réseaux visant à ancrer la Book Pride dans le contexte urbain des deux villes. À Milan, l’alliance historique avec l’Area Biblioteche del Comune di Milano a permis à la Book Pride de réaliser des événements et des collaborations au sein du système de bibliothèques municipales, par exemple avec des avant-premières et des programmes dédiés dans différentes bibliothèques. A Gênes, la centralité du Palazzo Ducale par rapport à la vie culturelle génoise, a permi à Book Pride de trouver sa place parmi les rendez-vous de la saison, non seulement pour les lecteurs de Gênes mais, plus généralement, de Ligurie entière. Une activité inlassable a permis de créer un patrimoine de liens et d’affinités avec le réseau de librairies des deux villes, avec les théâtres, les cercles de lecture, les revues, les magazines en ligne, les blogueurs et influenceurs de livres, les personnalités culturelles, les institutions italiennes et étrangères situées sur le territoire. C’est la grande force de Book Pride et c’est ce capital que nous entendons consolider avec le travail des prochaines éditions pour tisser un réseau de relations avec les lieux et les lecteurs de Milan et de Gênes. Toujours sous le signe de l’indépendance.

Quel conseil donneriez-vous à un voyageur culturel qui viendrait à Milan à l’occasion de la Book Pride?

Après avoir pris un bon petit-déjeuner à la Piazza Duomo, nous lui conseillons de prendre le métro B, descendre à Famagosta, dans un quartier historique et densément peuplé de Milan qu’il n’aurait sans doute pas l’occasion de voir autrement, et de profiter du programme riche et varié de la Book Pride. Plus de 200 présentations, rencontres et événements seront organisés autour du thème fédérateur: Multitudes. Entre une rencontre et l’autre, il pourra visiter les presque 200 stands de livres des maisons d’édition présentes: à côté des maisons d’édition déjà bien ancrées sur le marché (comme Adelphi, e/o, Sellerio, La nave di Teseo, Neri Pozza, pour n’en citer que quelques-unes), tout le panorama indépendant qui fait bouger une production diversifiée, capable de recherche et d’innovation. Après une telle journée, il sera certainement temps de retourner à l’ombre de la Madunina pour déguster un plat typique et un excellent verre de vin.