Il sito è in lavorazione. Ci scusiamo di eventuali inconvenienti.

Le livre italien dans le monde

FictionLivres

Allez, parle

Allez, parle

Ebook:
Disponible

Une femme partagée entre les années de la lutte armée et l’expiation de ses erreurs, entre un présent vide et nu et un passé qui refuse d’être oublié.

Giovanna a des cheveux blancs, mais très longs et épais. Elle vit dans un bel appartement donnant sur le fleuve, au centre de Rome, mais elle n’est qu’une ouvrière à la retraite. À une époque où tout le monde court après le succès, la popularité, le divertissement, elle vit seule, ne parle à personne, ne part jamais en vacances. Ses journées se suivent toujours les mêmes et attentives, entre la musique qu’elle écoute pour s’oublier et les romans qu’elle lit pour se refléter dans la vie des autres. Elle n’est ni heureuse ni malheureuse, c’est comme si elle vivait un temps supplémentaire illimité après un match qui pour elle s’est terminé tôt, il y a presque quarante ans, au siècle dernier, quand à force de vouloir changer le monde on pouvait commettre des erreurs si graves qu’elles pèseraient sur la conscience pour toujours. Elle a payé sa dette à la justice. Giovanna, mais quand on a une âme comme la sienne, la punition n’est jamais suffisante. C’est donc un silence de pénitente qu’elle a choisi, un silence qui se brise en mille morceaux lorsqu’une famille de favoris des dieux arrive dans l’appartement voisin du sien : Michele, un musicien apathique, Maria, belle et toujours un peu déshabillée, Malcolm, un adolescent de treize ans déterminé à sauver la planète, et Malvina, trois ans de pur bonheur. Giovanna les regarde d’abord et les admire, puis se laisse impliquer dans leur vie : une nounou bénévole, une grande amie, une présence silencieuse et généreuse. Et finalement, leur vie est bouleversée, comme cela arrive lorsque l’amour ouvre une faille dans les défenses et que tu te retrouves vulnérable, nue. Mais de nouveau vivante. Une première personne sèche et nerveuse, un mémoire qui révèle au lecteur, quelques indices à la fois, un tableau final d’une douceur à la fois déconcertante et douloureuse.
Lidia Ravera illumine une fois de plus le portrait d’une femme aux prises avec le tourment de la maturité, lorsque tout est enfin clair et que le moment de rendre des comptes, si l’on est assez courageux, peut se transformer en un nouveau départ tardif.

Genre: Narration

Maison d'édition:

Bompiani

Année de publication: 2021

Publié en: Milan

Nombre de pages: 352

Prix: 18 euro

ISBN: 9788830102897

Droits étrangers: Manuela Melato (m.melato@giunti.it)


Allez, parle

Lidia Ravera

Née à Turin, journaliste et écrivain, elle est devenue célèbre en 1976 avec son premier roman Si les porcs avaient des ailes, manifeste d’une génération et long-seller avec trois millions d’exemplaires vendus en quarante ans (aujourd’hui les éditions de poche Bompiani). Elle a écrit trente romans. Elle a travaillé pour le cinéma, le théâtre et la télévision. Son dernier livre, toujours chez Bompiani, est Temps avec petite fille (2020).

Share: