Skip to content Skip to footer

Le silence de l’anchois

Sicile, années 60. Tresa n’est pas encore une adolescente mais n’est plus une enfant. Lorsque son père disparaît, la laissant avec son frère jumeau chez une tante, sa vie prend un tournant incertain. Sa relation avec son frère devient turbulente, leur maison ressemble à un musée antique et à l’école, tout le monde l’appelle « Masculina » parce que, comme les anchois, elle n’est ni gracieuse ni faite pour les tables des riches. Pour Tresa, ce sont les années des premières amours dangereuses, de la découverte de son corps, de la honte et surtout des secrets et des silences. En fait, il y a une règle dans la famille : ne pas parler. Ce silence sera la cause de malentendus et de découvertes, d’ambiguïtés et de violences. Avec ce roman, Lorena Spampinato, à travers une langue musicale et élégante et une écriture directe, raconte l’entrée d’une petite fille du Sud dans le monde redoutable des adultes et de leurs méfaits.


Lorena Spampinato

Lorena Spampinato est née à Catane en 1990. À dix-huit ans, elle fait ses débuts avec le roman La prima volta che ti rivisto (Fanucci editore, 2008) et s’installe à Rome, où elle continue d’écrire entre ses engagements universitaires et ses collaborations en tant que journaliste. Elle travaille aujourd’hui comme rédactrice et attachée de presse.

© 2020 NEW ITALIAN BOOKS