Recherche avancée dans le catalogue Nouveaux livres italiens

Skip to content Skip to footer

Combinant les outils critiques et méthodologiques de la traductologie, du néo-histocisme et de la sociologie de la littérature, cet ouvrage se propose de retracer l’histoire littéraire des États-Unis entre la Révolution et la Guerre civile dans une perspective transnationale. L’ouvrage examine les modes et les stratégies d’adaptation de la Renaissance italienne à la lumière des différentes fonctions que ce modèle a assumées dans la naissance et la consolidation de la littérature nationale américaine. L’étude plonge dans les racines historico-littéraires d’un binôme théorique, celui entre Renaissance et Amérique, qui jusqu’à présent est resté limité presque exclusivement à son application dans le domaine critique, dont le sommet est représenté par la Renaissance américaine de Francis Otto Matthiessen et les reformulations qui en découlent. Dans cette perspective, la transformation progressive de la mythologie historique de la Renaissance en un discours littéraire stratifié est examinée à travers la comparaison étroite et l’analyse comparative d’une pluralité de textes appartenant à des genres différents, allant des traités politiques à la fiction, de la poésie à la critique littéraire.


Francesca Razzi est chargée de recherche en littérature anglo-américaine à l’université G. d’Annunzio de Chieti-Pescara, où elle a obtenu son doctorat en anglistique. Ses principaux domaines d’étude sont la littérature anglo-américaine du XIXe siècle, également dans une perspective comparative, et les reconfigurations transmédias de l’Ouest américain entre la littérature et les arts visuels.

© 2020 NEW ITALIAN BOOKS  redazione@newitalianbooks.it