Skip to content Skip to footer

Droits étrangers vendus:
Droits vendus en Allemagne (Nagel & Kimche), Croatie (NakladaVal), République tchèque (Vyd. Vikend) , US (Astra House), Royaume-Uni (Manilla Press/Bonnier Books UK), Japon (Astra House Japan). Droits cinématographiques en option.

Ebook:
Disponible

Tatiana et Andra (diminutif d’Alessandra) Bucci avaient 6 et 4 ans lorsqu’elles ont été arrêtées le soir du 28 mars 1944 dans leur maison de Rijeka (à l’époque encore italienne) avec leur mère, leur grand-mère, leurs tantes et leur cousin Sergio, âgé de sept ans. Après un bref arrêt à la Risiera di San Sabba à Trieste, ils ont été envoyés au camp d’Auschwitz. À leur arrivée, le 4 avril, elles sont envoyées à Birkenau, où elles sont enregistrées sous les numéros 76483 (Andra) et 76484 (Tatiana) et affectées au Kinderblock (le bloc des enfants destinés aux expériences médicales les plus atroces, dont son cousin sera victime). Elles y restent jusqu’à l’arrivée de l’Armée rouge, le 27 janvier 1945, mais il faut encore du temps pour que Tatiana et Andra retrouvent leurs parents. Elles sont en effet considérées comme orphelines (leur mère ayant été transférée dans un autre camp) et envoyées dans un orphelinat gris à Prague pendant un an, puis à Lingfield en Angleterre, dans un centre de récupération pour orphelins survivants de la Shoah dirigé par Anna Freud. Ce n’est qu’en août 1946 qu’elles sont réunies avec leurs parents.


Andra e Tatiana Bucci

Tatiana et Andra Bucci sont nées à Rijeka d’une mère juive. Elles n’ont pu parler de leurs expériences dans les camps qu’à l’occasion d’un bref entretien à la fin des années 1970. Aujourd’hui, Tatiana vit à Bruxelles et Andra aux États-Unis. Toutes deux sont désormais très engagées dans la transmission et la diffusion de leur précieux témoignage de survivantes de la Shoah.

© 2020 NEW ITALIAN BOOKS