Il sito è in lavorazione. Ci scusiamo di eventuali inconvenienti.

Le livre italien dans le monde

LivresNon fiction

On dirait que l’aube n’arrivera jamais, Cahier de non-voyage

On dirait que l’aube n’arrivera jamais, Cahier de non-voyage

Droits à l'étranger vendus:
France : Flammarion/Arthaud

Ebook:
Disponible

Un livre de bord terrestre remplit de la furie de la bora, des tiédeurs de l’intimité, de la fièvre de l’indignation et de la patience du pain fait à la maison – Vittorio Lingiardi, « La Repubblica ».

Dans le classement des livres les plus vendus depuis sa publication.
Dans le vide du confinement, la bora purifie l’air, la fièvre du monde est retombée, il respire. La maison miaule, gémit, gronde comme un piano plein de vent tandis que la ville elle-même vibre comme un sismographe sur des lignes de faille. Et un matin, l’auteur grimpe par une trappe jusqu’au toit, qui devient son voilier. Là, son regard prend de la hauteur, s’ouvre en grand sur la catastrophe et, en même temps, sur le potentiel d’intelligence et de solidarité qui peut encore l’éviter. Il lui révèle une Europe qui retient son souffle, des villages irlandais aux îles extrêmes des Cyclades, des vallées les plus secrètes des Carpates au lent écoulement de la Neva à Saint-Pétersbourg. Des millions de personnes qui veillent, à l’avenir incertain. L’éloignement forcé rapproche les vraies affections et on écrit à ceux qu’on aime comme des soldats dans les tranchées, tandis que le virus accélère la prise en compte d’un processus qui vous oblige à repenser votre rôle de citoyen dans un monde différent. Rumiz tient un journal du confinement qui pénètre au plus profond de l’actualité pour nous proposer une grande mutation, « au bout de laquelle nous ne serons plus les mêmes ». Ce n’est plus le moment de se regarder le nombril. Maintenant, les conteurs ont une énorme responsabilité : ils doivent offrir une vision, une perspective, une conscience, un espoir. Mais pas un espoir abstrait, béotien. Non, le vrai, qui vient de son contraire, des profondeurs du désespoir.
Traduction anglaise disponible.

Genre: Essai

Maison d'édition:

Feltrinelli Editore

Année de publication: 2020

Publié en: Italie

Nombre de pages: 128

Prix: 13 euro

ISBN: 9788807034107

Droits étrangers: claire.sabatiegarat@italianliterary.com


On dirait que l’aube n’arrivera jamais, Cahier de non-voyage

Paolo Rumiz

Paolo Rumiz (1947) est un écrivain et un journaliste italien. Il écrit dans « Il Piccolo » et « La Repubblica ». C’est l’un des experts majeurs du thème des Heimat, – maison, patrie – et des identités en Italie et en Europe. Ses livres ont été vendus à plus de 450 000 exemplaires et sont publiés dans plus de dix pays.

Autres Traductions:
Il filo infinito (Feltrinelli, 2019): francese (Flammarion / Arthaud), tedesco (Folio Verlag) // Appia (Feltrinelli, 2016): francese (Flammarion / Arthaud), tedesco (Folio Verlag) // Il Ciclope (Feltrinelli, 2015): francese (Editions Hoëbeke), tedesco (Folio Verlag) // Come i cavalli che dormono in piedi (Feltrinelli, 2014): francese (Flammarion / Arthaud), sloveno (Modrijan zalozba) // Morimondo (Feltrinelli, 2013): francese (Editions Hoëbeke), tedesco (Folio Verlag) // Trans Europa Express (Feltrinelli, 2012): francese (Editions Hoëbeke), inglese (Rizzoli International) // La cotogna di Instabul (Feltrinelli, 2010): spagnolo (Sexto Piso) // Annibale. Un viaggio (Feltrinelli, 2008): francese (Editions Hoëbeke) // La leggenda dei monti naviganti (Feltrinelli, 2007): polacco (Wydawnictwo Czarne), francese (Flammarion / Arthaud)
Share: