Il sito è in lavorazione. Ci scusiamo di eventuali inconvenienti.

Le livre italien dans le monde

LivresNon fiction

Villes et capitales à la fin de l’Antiquité

Villes et capitales à la fin de l’Antiquité

Historiographie, politique, espaces urbains, développement durable, mémoire culturelle, droit, religion, aristocraties, groupes et institutions qui à des moments historiques différents, ont constitué une identité spécifique pour une ville déterminée. Voici quelques exemples des thèmes abordés dans ce volume, c’est-à-dire l’histoire des capitales et des villes à la fin de l’Antiquité. À partir de Rome, de ses changements et transformations suite à la création d’autres capitales, les contributions recueillies ici offrent une vue d’ensemble actualisée en présentant quelques cas d’étude qui embrassent l’Empire romain oriental et occidental et explorent des possibilités de comparaisons inter-régionales. La comparaison entre les développements historiques de différentes zones géographiques et les interconnexions existantes, l’analyse de mondes autonomes et parfaitement – ou partiellement – cohérents, au-delà des approches de chaque essai, cernent la raison de fond du thème d’ensemble qui tourne autour de Rome, capitale aeterna, et de ses relations avec les autres villes et capitales qui soulignent plusieurs fois la dimension « romaine » du monde, définie dans son extension et dans ses confins en fonction de l’éducation intellectuelle et politique. Ce livre présente une large variété de thèmes qui, sur le plan institutionnel et politique, mais aussi idéologique et symbolique, constituent des exemples susceptibles de témoigner de la continuité et des mutations par rapport aux siècles précédents du fait qu’ils jouent un rôle central dans la machine de la représentation du pouvoir et de la recherche du consensus.

Genre: Essai

Sujet: Histoire / Philosophie / Religion

Maison d'édition:

LED Edizioni Universitarie

Année de publication: 2020

Publié en: Milan

Nombre de pages: 260

Prix: 32,50

ISBN: 978-88-7916-945-5


Villes et capitales à la fin de l’Antiquité

A cura di Beatrice Girotti e Christian R. Raschle

B. Girotti est chercheur à l’Université de Bologne. Il est spécialisé en Histoire de la fin de l’Antiquité, historiographie romaine et histoire des femmes dans le monde classique. Il s’intéresse en particulier au lexique des auteurs païens.
Ch. R. Raschle est professeur associé à l’Université de Montréal. Ses centres d’intérêt convergent vers l’histoire de l’administration et du système politique de l’Empire romain, ainsi que les thèmes relatifs à l’histoire et aux mentalités culturelles à la fin de l’Antiquité.

Share: