Recherche avancée dans le catalogue Nouveaux livres italiens

Skip to content Skip to footer

Chi ha paura dei Greci e dei Romani? Dialogo e «cancel culture»

Les classiques de l’Antiquité sont devenus des sujets à redouter. Il n’était pas facile de prévoir qu’un jour quelqu’un mettrait en garde les jeunes contre la lecture des œuvres grecques et romaines, en les parsemant d’avertissements de danger, voire en excluant directement certaines d’entre elles du canon ; les mêmes qui accuseraient les classiques de contaminer notre culture de racisme, de sexisme, de suprématisme blanc, allant même jusqu’à prôner l’abolition de leur enseignement. C’est pourtant ce qui s’est passé. C’est un phénomène récent, mais surtout nouveau, inattendu, dont les raisons ne peuvent être ignorées : et comme tout ce qui est nouveau et inattendu, il a rendu nécessaire de reprendre la réflexion sur le même problème – qu’est-ce que les classiques pour nous ? – d’un point de vue nouveau. Maurizio Bettini nous invite donc à maintenir le dialogue vivant et à fuir les dangers inhérents à son interruption. Car c’est précisément ce qui se produit lorsque la peur des Grecs et des Romains se manifeste : une interruption du dialogue entre nous et les classiques, mais aussi entre nous et l’histoire, entre nous et le passé.


Maurizio Bettini est directeur du centre d’anthropologie et du monde antique de l’université de Sienne. Parmi ses livres : Nascere. Storie di donne, donnole, madri ed eroi, Voci. Antropologia sonora del mondo antico, Vertere. Un’antropologia della traduzione nella cultura antica, Il dio elegante. Vertumno e la religione romana, A che servono i Greci e i Romani?, Homo sum. Essere «umani» nel mondo antico. Chez Einaudi, il dirige la série « Mythologica ».

© 2020 NEW ITALIAN BOOKS  redazione@newitalianbooks.it