Il sito è in lavorazione. Ci scusiamo di eventuali inconvenienti.

Le livre italien dans le monde

FictionLivres

Comme une histoire d’amour

Comme une histoire d’amour

Finaliste du Prix Viareggio-Rèpaci 2020, section Fiction. De l’auteure du best-seller Adieu Fantômes, finaliste du Prix Strega 2019.
Il faut se la raconter comme une histoire d’amour, – Rome et la vie, aussi – et pour cela, il faut partir des absences, du manque, des fantômes. Le pari de l’identité crie avec les corbeaux de Pigneto, dans les mauvaises herbes d’un abribus de Porta Maggiore le matin de Noël, allant à la rencontre de l’âge adulte, riant à gorge déployée dans les laveries des quartiers multiethniques, rêvant d’un ailleurs. Rome, comme toute histoire d’amour, a besoin d’une langue intime qui la rend secrète, personnelle. Les personnages de Nadia Terranova sont déchirés, au bord d’un changement, figés dans un souvenir. Ils attendent d’être libres, ils imaginent des vies dans le regard des autres, ils questionnent l’existence dans une langue qu’ils ne connaissent pas pour découvrir que le bonheur est un défaut de la vue et que, parfois, il est nécessaire de se perdre.
« Les histoires de Nadia Terranova enfoncent avec précision leur lame dans les journées devenues marécages, dans ce sentiment de détachement de soi-même, lorsque l’on attend le feu vert pour tout changer, mais sans avoir le courage de bouger »- Il Foglio

Genre: Narration

Maison d'édition:

Giulio Perrone Editore

Année de publication: 2020

Publié en: Italie

Nombre de pages: 114

Prix: 15 euro

ISBN: 9788860045232

Droits étrangers: claire.sabatiegarat@italianliterary.com


Comme une histoire d’amour

Nadia Terranova

Nadia Terranova (Messine, 1978) vit à Rome. Pour Einaudi, elle a écrit Les années à rebours (2015, lauréat de nombreux prix dont le Bagutta Première Œuvre, le Brancati et l’américain The Bridge Book Award) et Adieu fantômes (2018, finaliste du Prix Strega). Elle a écrit plusieurs livres pour enfants, dont Bruno il bambino che imparò a volare (2012), Casca il mondo (2016) et Omero è stato qui (Bompiani 2019). Elle collabore avec La Repubblica et d’autres journaux.

Autres Traductions:
Addio Fantasmi (Einaudi, 2018) Traduzione: Catalogna (L'Altra Editorial), Croazia (Fraktura), Repubblica Ceca (Odeon/Euromedia), Danimarca (Grif), Olanda (Uitgeverij Cossee), Francia (Gallimard/La Table Ronde), Germania (Aufbau Verlag), Grecia (Metaichmio), Portogallo (Radio Londres), Romania (Polirom), Serbia (Laguna), Slovacchia (Inaque), Spagna (Libros del Asteroide), Stati Uniti (Seven Stories), Persia (Houpaa Books), Macedonia (Antolop Books) // Gli anni al contrario (Einaudi, 2015) Traduzione: Francia (Editions de la Table Ronde) // Omero è stato qui (Bompiani, 2019) Traduzione: Spagna (A buen paso S.C.P), Polonia (Format)
Share: