Recherche avancée dans le catalogue Nouveaux livres italiens

Skip to content Skip to footer

Milan 1946. La Seconde Guerre mondiale est terminée depuis un an et l’on pourrait penser que tout le monde en a assez de la mort. Mais non. Pour certains, tuer est un métier et fabriquer des bijoux une passion. Ou vice versa. Mais de quoi attirer les dames riches avant de les faire enterrer par leurs maris. Ou vice versa, car lorsqu’il s’agit de tromper et d’assassiner, notre homme ne fait pas de différence entre les sexes. Il est anonyme, opaque, invisible : tout le contraire d’un beau bijou ou d’une promesse d’amour. Comme la ville qui l’accueille, son nom est lui aussi enveloppé d’un rideau de brouillard, à tel point que personne ne se souvient de lui. Tout le monde le connaît comme le bijoutier de la Maggiolina. Et c’est sur cet homme aussi gris qu’ambitieux que tombent une mère et son fils de douze ans. Ils ont perdu père et mari, ils ont encore une maison et une boutique de tailleur à faire tourner, de nombreuses filles dépendent de ce salaire. La mère et le fils voudraient simplement vivre en paix, peut-être passer une bonne soirée à la Scala, reconstruite à la hâte pour donner un signe d’espoir aux Milanais qui ont tant souffert : la faim, la peur, les bombes. Mais quelqu’un a d’autres projets. Des plans pour mettre la main sur l’entreprise, sur la maison, sur ces jeunes filles naïves et pleines de rêves. Des plans aussi brillants qu’une fleur de diamant et aussi dangereux qu’une goutte de poison… Âge de lecture : à partir de 11 ans.

 


Cristina Brambilla vit à Milan. Elle a travaillé comme rédactrice et consultante en édition, ainsi que dans le domaine de la traduction. Elle dirige la série de premières lectures « Superbaba » de Babalibri. Elle a écrit des produits éditoriaux pour Internet, des projets pour la télévision et des romans pour enfants publiés par Salani, Mondadori, Giunti, Il Battello a Vapore, Rizzoli.

© 2020 NEW ITALIAN BOOKS  redazione@newitalianbooks.it