Recherche avancée dans le catalogue Nouveaux livres italiens

Skip to content Skip to footer

Il fuoco invisibile. Storia umana di un disastro naturale

Peut-on raconter un drame écologique et social comme s’il s’agissait d’un roman au rythme haletant et à plusieurs voix ? C’est ce que fait Daniele Rielli dans ce livre où, cherchant à comprendre ce qui tue les oliviers de sa famille, il reconstitue les événements liés à l’arrivée dans les Pouilles de la Xylella, une bactérie à l’origine de la pire épidémie végétale au monde. Tout démarre à Gallipoli, lorsque les oliviers commencent à se dessécher et à mourir comme jamais auparavant. Un tourbillon d’événements se met en branle et s’accélère jusqu’à devenir irrésistible. L’olivier est l’arbre symbolique de la civilisation méditerranéenne et est considéré comme immortel, les places se remplissent de manifestants qui protestent contre les mesures d’endiguement et la justice met en accusation les scientifiques qui ont découvert la maladie : c’est la tempête parfaite. Aujourd’hui, au moins 21 millions d’oliviers – dont de nombreux arbres centenaires et millénaires, un patrimoine irremplaçable – sont morts, c’est comme si toute la province de Lecce avait été brûlée par un gigantesque incendie invisible. L’épidémie progresse inexorablement vers le nord et une question reste en suspens : comment cela a-t-il été possible ? Daniele Rielli suit cette histoire depuis le début, pendant des années il parle avec les scientifiques qui étudient la bactérie, il rencontre les négationnistes qui ne croient pas à la maladie, il écoute les agriculteurs et les oléiculteurs qui tentent de sauver leur entreprise, il étudie des documents, il interroge des personnes, il parcourt des milliers de kilomètres à l’intérieur d’une région qui, de paradis terrestre, se transforme en un gigantesque cimetière végétal, perdant son identité la plus profonde. Au cours de ce long voyage, Rielli enquête sur le lien ancestral qui l’unit aux oliviers de sa famille, découvre les secrets de l’industrie de l’huile, réfléchit aux aspects les plus paradoxaux de notre relation avec la nature et à l’énorme pouvoir des histoires. Il fuoco invisibile est à la fois un roman familial et le récit d’un procès des sorcières de Salem à l’ère des médias sociaux.

 


Daniele Rielli (1982) a écrit Odio (Mondadori, 2020), Storie del mondo nuovo (Adelphi, 2016) et Lascia stare la gallina (Mondadori 2015, 2021). Il anime « PDR – Il podcast di Daniele Rielli ».

© 2020 NEW ITALIAN BOOKS  redazione@newitalianbooks.it