Il sito è in lavorazione. Ci scusiamo di eventuali inconvenienti.

Le livre italien dans le monde

ApprofondissementsEnquêtes

Interview avec Maria Giulia Brizio, responsable du secteur éducation et jeunesse du Salon du Livre de Turin

Auteur: Laura Pugno, pour https://italiana.esteri.it/italiana/

15/05/2022

Interview avec Maria Giulia Brizio, responsable du secteur éducation et jeunesse du Salon du Livre de Turin

Un voyage en Italie (à travers les prix et les festivals) raconte l’histoire de notre pays à travers des entretiens avec les organisateurs et les participants des principaux festivals littéraires et des événements les plus importants du calendrier de l’édition.

Dans ce quatrième épisode, nous nous arrêtons au Salon du livre de Turin, qui reprend sa place printanière dans le calendrier littéraire annuel, du 19 au 23 mai 2022 au Lingotto Fiere, avec le merveilleux titre “Cuori Selvaggi” (Cœurs sauvages).

Cette année, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale participe à la foire avec l’événement “Libri italiani fantastici e come esportarli : le strategie della Farnesina con l’Associazione Italiana Editori e il Centro per il Libro e la lettura” (“Les livres italiens fantastiques et comment les exporter : les stratégies du ministère avec l’Association des éditeurs italiens et le Centre pour le livre et la lecture”), dans le cadre du programme Professionnels, le 21 mai à 13h45 dans la salle Lisbeth. 45 dans la Sala Lisbona, au Centre de conférences, avec Simona Battiloro, Angelo Piero Cappello, Lorenzo Cresci et Fabio Del Giudice.

Dans le passé, à l’occasion du salon du livre, italiana.esteri.it s’est entretenu avec le réalisateur Nicola Lagioia au sujet du projet BookToScreen.

Maintenant, avec une attention particulière aux jeunes lecteurs, qui sont l’avenir du monde du livre, nous avons interviewé Maria Giulia Brizio, qui a été pendant de nombreuses années responsable du secteur éducation et jeunesse.

En outre, comme nous le savons grâce au troisième épisode consacré à la Foire du livre pour enfants de Bologne, même la pandémie n’a pas freiné l’élan des livres pour enfants italiens qui, selon l’AIE, l'(Association des éditeurs italiens), “a atteint 286,6 millions en 2021 (+19,3% par rapport à l’année précédente), avec 24 millions d’exemplaires vendus, soit 18,2% de plus qu’en 2020″. Les livres pour enfants et adolescents continuent également à connaître un grand succès à l’étranger : en 2020, les droits de 2 812 titres ont été vendus, soit 33% du total. Il s’agit du genre le plus populaire à l’étranger, plus populaire que la fiction et la non-fiction. Il suffit de dire que les livres pour enfants et pour jeunes représentent 10% des titres publiés chaque année en Italie.”

Maria Giulia Brizio, comment est né le programme pour enfants de la Foire du livre de Turin et comment a-t-il été développé ?

Depuis ses premières éditions, la Foire du Livre a toujours accordé une attention particulière aux écoles et aux jeunes, dans la conviction que la promotion de la lecture doit commencer par les enfants, les familles et les écoles. L’espace dédié aux jeunes lecteurs s’est développé avec la foire : du premier stand au Spazio Ragazzi, créé en 1997 sur 1 500 mètres carrés, à l’espace Bookstock créé en 2007 et qui occupe désormais 7 500 mètres carrés. 10 espaces d’ateliers, 3 espaces de réunion, une grande arène de 300 places, des expositions, un programme de plus de 430 événements sur 5 jours, une équipe éditoriale de jeunes reporters en herbe qui parlent de la foire dans les pages du Bookblog. Les activités proposées vont des lectures avec Nati per leggere (Né pour lire) pour les enfants de 0 à 6 ans aux activités éducatives pour les jeunes étudiants universitaires. Ateliers pour tous les âges, spectacles, rencontres avec les auteurs, présentations éditoriales. Le programme est construit autour du fil conducteur de la foire en collaboration avec les éditeurs mais aussi les institutions culturelles, les collectivités locales, les ministères.

Quelle relation la manifestation entretient-elle avec la ville et le territoire, notamment en ce qui concerne les activités pour les jeunes ?

La relation avec le territoire est essentielle, nous travaillons toute l’année avec des réseaux d’écoles, des groupes de lecture, des bibliothèques scolaires et municipales, des librairies et d’autres entités culturelles.  Notre vision est toutefois nationale et, par conviction et par vocation institutionnelle, nous nous efforçons de promouvoir la lecture de la manière la plus large possible, en tant que vecteur de croissance personnelle et civile. Au cours de l’année, nous promouvons des projets en ligne et en personne qui impliquent les enfants et les jeunes de toute l’Italie. Dans le Bookblog, un espace pour les histoires collectives, les jeunes peuvent publier librement des critiques de leurs livres préférés. Avec Un libro tante scuole (Un livre, plusieurs écoles), nous avons distribué 6 000 exemplaires d’un grand roman (La peste d’Albert Camus en 2021 et L’île d’Arturo d’Elsa Morante en 2022) aux enfants de 18 régions. Le livre est accompagné d’une série de podcasts et de leçons approfondies menées par des auteurs contemporains.

Avec Adotta uno scrittore (Adoptez un écrivain), nous nous rendons (depuis 20 ans !) dans les écoles, du primaire à l’université en passant par les écoles pénitentiaires, où les auteurs rencontrent trois fois leur classe adoptive dans le but d’établir une relation intime et gratuite avec les jeunes et de transmettre l’amour des histoires et de la lecture.

Quels conseils donneriez-vous à un touriste culturel qui viendrait à Turin pendant la Foire du livre ?

Turin est riche en sites culturels : musées, galeries, théâtres, cinémas, bibliothèques, centres de rencontre, Case del Quartiere (maisons de quartier). Nous recommandons à tous ceux qui seront à Turin pendant la Foire du Livre de découvrir ces sites à travers les nombreuses manifestations organisées par le Salone Off, la grande fête du livre et de la culture qui se tient en dehors du Lingotto dans tous les quartiers et communes de la ville métropolitaine. Ce sera l’occasion de visiter des lieux connus mais aussi de découvrir des espaces insolites, comme le magnifique Cimetière Monumental ou de participer à des promenades artistiques dans les arcades de la ville.

Share: