Il sito è in lavorazione. Ci scusiamo di eventuali inconvenienti.

Le livre italien dans le monde

FictionLivres

La ville engloutie

La ville engloutie

Droits à l'étranger vendus:
Français (Grasset) ; allemand (Kiepenheuer & Witsch) ; espagnol monde (Literatura Random House) ; néerlandais (Ambo/Anthos) ; croate (Sandorf).

Ebook:
Disponible

Un père presque inconnu, son passé sur lequel enquêter. Le terrorisme et la Turin des années 70. La voix et les faits des mémoires donnent vie à un premier roman d’une envergure littéraire exceptionnelle.

Une jeune femme brusque et solitaire, passionnée de littérature, et la chronique de son combat corps à corps avec la disparition de son père : un lien heureux dans son enfance heureuse de fille de parents séparés, controversé dans son adolescence, puis de plus en plus difficile et épineux. Un deuil qui laisse derrière lui une traînée de questions sans réponse. Qui était ce jeune médecin ouvrier, toujours du côté des perdants, toujours en quête de quelqu’un à sauver, condamné à la prison pour appartenance à une bande armée ? Et pourquoi n’a-t-il jamais voulu parler de cette époque, des années avant la naissance de sa fille unique ? Avocats, vieux militants d’extrême gauche, souvenirs de procès, archives et dossiers : des voix et des documents qui composent lentement le portrait d’une personne compliquée et contradictoire, témoin et protagoniste d’une époque compliquée et contradictoire. Turin est la toile de fond de la colère et de la douleur, de la lutte contre le système, de la violence qui devrait assurer la naissance d’un avenir radieux et qui, au contraire, fait imploser le nouveau monde, générant déception et destruction. Le roman d’un homme, de ses familles, de ses appartenances, de sa vie revisitée avec amour et pudeur par une fille pour qui le monde se mesure et se construit à travers les mots.
« La question n’est pas de savoir qui étaient nos parents avant nous, mais : nos parents existent-ils vraiment avant nous ? » Nadia Terranova, Tuttolibri, La Stampa
« Un début fulgurant. Barone passe, avec une habileté et une finesse dignes de Sciascia, de la cruauté des documents judiciaires concernant son père aux mémoires d’une adolescence littéraire, jusqu’à devenir un chroniqueur hard-boiled dans sa description des fameuses années de plomb. » Enrico Deaglio, Il Venerdì di Repubblica
« Barone évolue avec maîtrise entre dates, reconstitutions, documents et souvenirs de ceux qui lui ont raconté leur propre histoire et celle de son père “très difficile”. » Marta Stella, Sette, Corriere della Sera
« C’est un livre sur la scission qu’est la paternité. Et il raconte avec beaucoup de lucidité ce que c’est que de connaître son père : le libérer de ce que nous attendions qu’il soit pour nous, et éteindre, ainsi, toute dette, toute servitude de passage. » Simonetta Sciandivasci, Il Foglio

Genre: Narration

Maison d'édition:

Bompiani

Année de publication: 2020

Publié en: Milan

Nombre de pages: 304

Prix: 18 euro

ISBN: 9788845299421

Droits étrangers: Manuela Melato m.melato@giunti.it

Premi: Première liste de sélection pour le Prix Strega 2020. Voté non. 1er meilleur titre de fiction par le jury de qualité Il Libraio


La ville engloutie

Marta Barone

Marta Barone, née à Turin en 1987, traductrice de l’anglais, a écrit les livres pour la jeunesse Miriam delle cose perdute, I giardini degli altri et I 7 colori per 7 pittori. Il s’agit de son premier roman de littérature adulte.

Share: