Rechercher dans le catalogue

Recherche avancée dans le catalogue Nouveaux livres italiens

Skip to content Skip to footer

« Silvia Ferreri n’a aucune réticence dans ses descriptions de l’abîme de la pensée, du sentiment, de la culpabilité. Ses histoires deviennent le témoignage pour tous. » – Il Messaggero –

On ne sait de quelle trempe on est fait que lorsque la vie nous met à l’épreuve. Lorsque quelque chose se brise et nous oblige à ramasser les morceaux, à nous relever et à recommencer. Marica, Anna Rita, Cristina, Valeria et Marisa ont été confrontées au destin : les vies qu’elles s’étaient construites, faites d’amour, de rêves, de famille, se sont effondrées en un éclair, les laissant exposées là où ça fait le plus mal. Toutes, à un moment donné, ont été obligées de se demander quelle était la bonne chose à faire. Comme Marisa, qui, pour se rebeller contre la ‘ndrangheta, a mis en jeu sa vie et celle de ses enfants. Ou comme Marica, dont les espoirs ne tiennent qu’à un fil alors qu’elle attend la naissance de son enfant. Cristina, trahie par cette Église bien-aimée, se demandait quelle devait être la mesure de la foi pour être vraiment sauvée. Puis il y a Annarita, qui, avec tout son amour, tente de s’occuper de sa fille aux prises avec son propre corps. Et enfin Valeria qui, avec une force extraordinaire, retrouve tous les rêves que le destin voudrait lui refuser. Cinq femmes, cinq histoires vraies que Silvia Ferreri a choisi de raconter, en les traitant avec le même soin que celui réservé aux matériaux incandescents, pour mettre en lumière ce noyau dur, ce point caché mais d’une puissance insoupçonnée, qui, face aux difficultés, nous révèle avec certitude qui nous sommes.


Silvia Ferreri, journaliste et écrivaine, est née à Milan et vit à Rome avec son mari photographe et leurs trois enfants. Elle a écrit pour Rai Tre et Tv2000 et a collaboré avec Io donna de Il Corriere della Sera. Elle travaille actuellement pour Rai News 24 et est l’auteure du programme Radio Rai Mangiafuoco sono io.