Il sito è in lavorazione. Ci scusiamo di eventuali inconvenienti.

Le livre italien dans le monde

ApprofondissementsEnquêtes

Le livre italien en Grèce

Auteur: Institut Culturel Italien d’Athènes

Le livre italien en Grèce

Dans le milieu littéraire, l’Italie a toujours occupé une place importante en Grèce. Les œuvres des grands auteurs classiques (Dante, Boccace, Pétrarque, Goldoni…) ont été traduites à plusieurs reprises et continuent de susciter l’intérêt de nombreux traducteurs grecs contemporains. La Divine Comédie (traduite en 1932 par le grand écrivain grec Nikos Kazantzakis) compte de nombreuses et importantes traductions. Beaucoup de lecteurs grecs ont apprécié les traductions d’œuvres d’auteurs du XIXème et du XXème siècle comme Pirandello, Svevo, Manzoni, Levi, Pavese, Montale, Eco, Moravia, Calvino, Buzzati, Pasolini, Rodari et beaucoup d’autres.

Avec l’apparition ces dernières années d’écrivains qui se sont fait une place sur la scène internationale (Baricco, Tabucchi, Camilleri, De Luca, Piperno, Ferrante etc.), la présence de livres italiens en Grèce s’est accrue. De nombreuses maisons d’édition grecques ont contribué, et continuent d’œuvrer à la diffusion du livre italien dans ce pays (on peut mentionner entre autres, à titre d’exemple : Patakis [Πατάκης], Kastaniotis [Καστανιώτης], Agra [Άγρα], Kelefthos [Κέλευθος], Metaixmio [Μεταίχμιο], Psichogios [Ψυχογιός], Ikaros [Ίκαρος], Hellinika Grammata [Ελληνικά Γράμματα] et autres). Beaucoup de traducteurs grecs ont lié leur carrière à un écrivain italien en particulier, comme par exemple Efi Callifatidi avec Umberto Eco ; Anteo Crisostomidis avec Antonio Tabucchi et Italo Calvino ; Anna Papastavrou avec Erri De Luca et Alessandro Baricco ; Aby Raikou avec Valerio Massimo Manfredi ; Fotini Zervou avec Andrea Camilleri. Bien qu’il n’y ait pas en Grèce de maison d’édition se consacrant exclusivement à la publication de livres italiens traduits, et malgré la situation difficile que traverse le secteur de l’édition aujourd’hui, le livre italien continue sa progression.

Grâce aux prix décernés en Italie, et en particulier le Prix Strega qui a souvent contribué au succès en Grèce de livres et d’écrivains connus et moins connus, beaucoup de livres ont été traduits et continuent d’être traduits en grec. Parmi les plus récents on peut citer Inseparabili d’Alessandro Piperno, La ferocia de Nicola Lagioia, Le otto montagne de Paolo Cognetti, La solitudine dei numeri primi de Paolo Giordano, Come Dio comanda di Niccolò Ammaniti, Buio de Dacia Maraini, Non ti muovere de Margaret Mazzantini, Via Gemito de Domenico Starnone. Mais il serait impossible d’énumérer tous les livres italiens traduits en grec. La liste serait très longue et on ne réussirait pas à inclure tous les titres.

Ces derniers temps, l’activité de plusieurs institutions a contribué à la diffusion de la culture italienne en Grèce, comme l’École Archéologique Italienne d’Athènes (1909), l’École publique italienne (présente depuis 1956 à Athènes), le Centre Européen pour la Traduction (EKEMEL) qui opère depuis plus de dix ans, le Comité Dante Alighieri et bien sûr l’Institut Culturel Italien d’Athènes. Ce dernier, pour promouvoir le livre italien traduit en grec, a créé différents prix pour la traduction de prose, poésie et théâtre.

Pour finir, un dernier mot sur le théâtre ; le succès des auteurs italiens – en partant des classiques comme Goldoni jusqu’aux auteurs contemporains comme Luigi Pirandello et Dario Fo, traduits à plusieurs reprises et mis en scène dans les théâtres grecs – a certainement beaucoup contribué à la traduction des œuvres italiennes.

Share: