Il sito è in lavorazione. Ci scusiamo di eventuali inconvenienti.

Le livre italien dans le monde

ApprofondissementsEnquêtes

L’ILfest, le festival de la littérature italienne à Munich

Auteur: Francesco Ziosi & Maria Cristina Salati

L’ILfest, le festival de la littérature italienne à Munich

Né d’une intuition d’Elisabetta Cavani de la librairie ItalLibri, le ILfest est organisée localement par l’Institut Italien de la culture, ItalLibri et Pasinger Fabrik, sous le patronage du Consulat Général d’Italie et du service culturel de la ville de Munich. 

 

Un salon en bonne et due forme de la littérature et du livre italien, dans une ville comme Munich – qui par la connaissance répandue de l’Italien comme langue étrangère, la forte présence d’italiens, la proximité géographique avec l’Italie, les affinités culturelles et la densité des maisons d’édition – présente toutes les conditions nécessaires au succès de l’initiative. 

 

Alors qu’en Italie les festivals littéraires dépassent le millier, une dizaine seulement se déroulent à l’étranger. En outre, Munich n’est pas uniquement la ville allemande où vivent le plus d’italiens, c’est également celle dans laquelle plus de 10 000 habitants étudient l’Italien ou le parlent déjà. 

 

Munich est aussi l’une des principales villes de l’industrie éditoriale mondiale où sont présentes près de 140 maisons d’édition qui publient chaque année 8000 titres originaux pour un chiffre d’affaires de plus de 1,2 milliards d’euro. Lors du salon du livre de Munich, près de 250 maisons d’édition de langue allemande proposent de nouvelles publications ou des œuvres dont le succès n’est plus à démontrer.  

 

Munich dispose de nombreuses bibliothèques, d’associations d’auteurs et de traducteurs qui témoignent de l’immense intérêt de la capitale bavaroise pour la littérature. 

Comme l’a remarqué le directeur du Literaturhaus de Francfort, Hauke Hückstädt, à l’occasion du salon du livre de Leipzig en 2018, ces dernières années il y a une recrudescence de la demande de rencontres avec les auteurs et les traducteurs qui, dans leurs œuvres, traitent de problèmes qui  touchent la société. L’entrevue avec un écrivain dépasse, en effet, le simple cadre de la présentation d’un livre. Il s’agit plutôt partager des émotions, d’échanger des opinions avec l’auteur et avec ceux qui ont déjà lu ou veulent lire son livre. Les files d’attente pour obtenir un autographe témoignent de ce désir de contact direct. 

Le ILfest est né également de la volonté de préparer et d’accompagner le salon du livre de Francfort (Frankfurter Buchmesse) de 2023 qui aura l’Italie pour invitée d’honneur.

 

Il s’agit du plus grand salon du livre en Allemagne pour les publications internationales. Chaque année depuis 1976, un pays est mis à l’honneur afin que le public allemand puisse découvrir son marché éditorial, sa littérature et la diversité de ses expressions culturelles.

 

Jürgen Boos, directeur du salon, a voulu mettre en avant la nouvelle énergie qui anime la culture italienne depuis ces dernières années : un renouveau qui se manifeste particulièrement au travers de nouvelles dynamiques et de changements radicaux dans le marché du livre italien. On peut citer, entre autres, le renforcement de certaines maisons d’édition, la création de nouveaux concepts en librairie et un nouveau salon du livre à Milan. 

 

Le ILfest 2019 a présenté un panorama de la production littéraire italienne récente, de sa vitalité et de sa variété. L’accent a été mis sur des œuvres représentatives de la « multiplication des narrations » qui a eu lieu durant ces dernières années. Ce phénomène a donné lieu au succès de genres littéraires comme le polar ou la dystopie, et a contribué à l’essor des romans graphiques, comme d’ailleurs à la popularité de la forme de la série aussi bien dans la littérature qu’à télévision.  

 

Le programme comprenait une dizaine de rencontres avec des auteurs d’œuvres littéraires, d’essais ou de livres pour la jeunesse (secteur fondamental : les ouvrages pour la jeunesse représentent 50% des livres italiens traduits à l’étranger) ; une table-ronde sur les relations entre les paysages éditoriaux italiens et allemands ; un échange avec des traducteurs ; l’exposition photographique Scrivani italiani del Novecento (Écrivains italiens du XXème siècle) ; le concert de jazz du quartet Marrali-Tucci et la projection cinématographique d’un épisode de la série télévisée I Bastardi di Pizzofalcone (Les Bâtards de Pizzofalcone).

 

Les rencontres avec les éditeurs italiens et allemands ont rencontré un grand succès auprès du public. Une table-ronde a eu lieu sur les rapports entre les paysages éditoriaux des deux pays et sur les formes de la communication littéraire. À cette occasion les traducteurs Fabio Cremonesi, Maja Pflug, Luis Ruby et Viktoria von Schirach sont intervenus pour parler de ces expressions qui leur donnent du fil à retordre dans leurs langues respectives.

 

La deuxième édition du ILfest se tiendra du 22 au 24 mai 2020 et aura pour thème “Movimenti / Bewegungen” (“Mouvements”) (en syntonie avec la rencontre des italianistes allemands qui aura lieu à Munich au début du mois de mars : mouvements dans l’espace, le temps dans la Littérature et les Arts). Il est déjà possible de confirmer la présence cette année de Claudia Durastanti, Davide Enia, Umberto Galimberti, Elvira Mujcic et Andrea Tarabbia dont nous sommes convaincus qu’ils sauront transmettre au public allemand la vitalité culturelle de la scène littéraire italienne. 

 

La culture italienne, du reste, a toujours été partie prenante de l’histoire bavaroise: avec le ILfest nous entendons contribuer au fait qu’elle le soit encore à l’avenir. 

Share: