Rechercher dans le catalogue

Recherche avancée dans le catalogue Nouveaux livres italiens

Skip to content Skip to footer

Turmac Bleu

Un homme est éveillé à trois heures du matin, il se remémore son passé : une enfance dorée et pleine d’ombres dans une villa et son grand jardin, un père fascinant qui apparaît, disparaît et dilapide son argent des façons les plus excentriques possibles et une mère éplorée, toujours enfermée dans sa chambre, la Milan des années cinquante, l’institut des Jésuites, la découverte du sexe et de la culture, la ruine économique de la famille ; puis vient l’emménagement à Rome au Centro Sperimentale di Cinematografia où il travaillera et deviendra ami avec de grands réalisateurs, acteurs et écrivains tout en poursuivant le communisme, les amours et les ardeurs errantes, cherchant à laisser derrière lui des fantasmes qu’il se retrouvera plus tard à poursuivre sans répit, pendant que son incroyable vie lunaire se poursuit avec de grands rebondissements narratifs vers l’âge mûr et une joyeuse paternité. Entre le vrai et le faux, entre l’invention symbolique et une réalité dépassant souvent ses plus folles imaginations, dans un jeu d’esprit continu qui ne dévoile jamais toutes ses cartes, l’« autobiographie rêvée » d’Umberto Silva raconte l’histoire d’une famille, les horreurs et les douceurs du vieux monde et la splendeur d’une époque unique. Elle présente une multitude de personnages extraordinaires comme ce narrateur indigne de confiance, mais irrésistible, qui avec sa langue insolente et un équilibre bizarre, tout ce qui lui est propre, réussit à restituer aussi bien les profondeurs les plus noires que l’humour sans freins de la vie.


Silva Umberto

Umberto Silva, cinéaste et psychanalyste, est né en 1943. Parmi ses nombreux ouvrages, citons : Ideologia e arte del fascismo (1973) ; Demoni insonni (1986) ; Milano (1999) ; Amare o uccidere (2001) ; La figlia unica (2002) ; Pensione Purgatorio (2003) ; Mälaren (2006).