Recherche avancée dans le catalogue Nouveaux livres italiens

Skip to content Skip to footer

Une femme, une artiste, une mère. Adelaida Gigli a été l’une des figures féminines les plus surprenantes du siècle dernier en Argentine. Prête à cacher des armes et des dissidents dans sa maison, à rire face au pouvoir, à se rebeller contre les conventions, à se montrer exubérante et irrévérencieuse, Adelaida s’est toujours exprimée pleinement et a dû payer de sa propre peau l’horreur de la censure, de la dictature et de la perte. Adrián N. Bravi en dresse un portrait passionné et vivant.

 


Adrián N. Bravi est né à Buenos Aires et y a vécu jusqu’à la fin des années 1980, date à laquelle il s’est installé en Italie pour poursuivre ses études de philosophie. En 1999, il a fait ses débuts en tant que narrateur de langue espagnole, mais a ensuite choisi d’écrire en italien. Ses romans comprennent La pelusa (Nottetempo, 2007), Sud 1982 (Nottetempo, 2008), Il riporto (Nottetempo, 2011), L’albero e la vacca (Feltrinelli, 2013), L’idioma di Casilda Moreira (Exòrma, 2019) et Il levitatore (Quodlibet, 2020).

© 2020 NEW ITALIAN BOOKS  redazione@newitalianbooks.it