Recherche avancée dans le catalogue Nouveaux livres italiens

Skip to content Skip to footer

On apprend à souffrir, et le malheur est un art qui s’apprend dès le plus jeune âge, grâce à l’enseignement de ceux qui nous ont précédés. Ancêtres, grands-mères, tantes, grands-tantes se succèdent en cortège , chacune avec son propre fardeau, jusqu’à la plus proche de nous : la mère. Une mère dévalorisante et glaciale pour Serena, la protagoniste de cette histoire inspirée de la propre expérience de l’auteur. À la recherche d’une forme de salut, Serena rompt les liens avec sa famille, son passé, ses amis, le pays de son enfance pleine de souvenirs. Jusqu’à ce que cette terrible mère meure et que la fille revienne après une longue absence. Sans perdre l’ironie et la perspicacité qui caractérisent son style, Silvia Ziche se mesure avec son premier livre en sortant des limites de l’humour et en partageant une histoire privée qui est néanmoins capable de parler à cette partie sans défense, cachée en beaucoup d’entre nous. Une histoire personnelle et universelle qui allie drame et comédie, avec une analyse profonde et touchante de la relation entre mère et fille.


Silvia Ziche, après ses débuts dans Linus, a collaboré à Smemoranda et Comix. Auteure de romans graphiques, elle a publié de nombreux titres, dont la plupart ont pour protagoniste Lucrezia, son alter ego auto-ironique. Elle a notamment publié Amore mio (Mondadori, 2004), Prove tecniche di megalomania (Rizzoli Lizard, 2009), È tutto sotto controllo (Edizioni BD, 2011), Un ex è per sempre (Rizzoli Lizard, 2015) et …e noi dov’eravamo ? (Feltrinelli, 2018).

© 2020 NEW ITALIAN BOOKS  redazione@newitalianbooks.it